Ensemble et solidaires pour vaincre la précarité. Le journal du Gers

25/11/2015

Ensemble et solidaires pour vaincre la précarité

Les 27 et 28 novembre, dans le cadre de la collecte nationale, la Banque Alimentaire du Gers organise sa grande collecte annuelle dans environ 80 supermarchés du département. 
Plus de 800 bénévoles seront mobilisés pour récolter les dons du grand public. Ils représentent 10 % des volumes transférés chaque année par la banque alimentaire à 31 associations et aux centres communaux d’actions sociales. Ces structures distribuent les denrées aux personnes précaires qu’elles accompagnent.

6 000 Gersois bénéficiaires toute l'année
   « Les dons collectés localement seront distribués localement sur l’ensemble des associations du département », précise Claudie Fieux-Gratian présidente de la Banque Alimentaire du Gers. Les interventions quotidiennes de la Banque Alimentaire permettent des distributions à près de 6 000 bénéficiaires Gersois, toute l’année.
« Le seuil de pauvreté est estimé à 974 euros par mois. Si on enlève un loyer moyen de 650 euros et 200 à 250 euros de charges, il reste entre 1 et 5 euros par jour pour manger, se vêtir etc. Ce n’est pas grand-chose », pointe la présidente de la Banque Alimentaire du Gers. « Bénéficier d’une aide alimentaire permet aux familles dans le besoin d’économiser 100 euros par mois et 300 euros pour les familles monoparentales ».
Lors de cette collecte, les bénévoles de la Banque Alimentaire du Gers collecteront uniquement des produits secs, au premier rang desquels des pâtes, du riz, de la semoule, des conserves de poissons, des conserves de légumes, des pâtés, des plats cuisinés à la viande, au poisson, des compotes, des confitures, du café, du sucre, des soupes en briques, de l’huile et du lait.
 Ces produits sont indispensables pour compléter les dons quotidiens des producteurs, des enseignes de la grande distribution et de l’Union Européenne et de l’Etat.
C’est pourquoi la collecte nationale est si importante et permet à tout un chacun de participer aux actions de lutte contre l’exclusion. En 2014, la Banque Alimentaire du Gers a distribué plus de 300 tonnes de denrées alimentaires.

Besoin de denrées de base et solidarité
 Encore plus que les autres années, la Banque Alimentaire du Gers a besoin de denrées surtout des produits de base. Les stocks sont au plus bas, du jamais vu dans l’ensemble des Banques Alimentaires, la crise est plus que jamais d'actualité avec l’augmentation massive du nombre de travailleurs pauvres. Le Gers ne fait pas exception à la règle. Et Claudie Fieux-Gratian de ponctuer : « Parce que le droit à l’alimentation est un droit essentiel, la Banque Alimentaire espère que la générosité des Gersois sera cette année encore au rendez-vous. Compte-tenu de la triste actualité du moment, il est plus que jamais nécessaire d’exprimer sa solidarité. Etre ensemble et solidaires est une nécessité qui doit devenir un mode de vie pour chacun d’entre nous. Ensemble, nous pourrons surmonter les épreuves. Ensemble et solidaire nous ferons face aux quotidien. »
 50 tonnes de produits variés sont nécessaires pour faire face à la demande. Le challenge est lancé !

http://lejournaldugers.fr/article/gers-vendredi-et-samedi-collecte-nationale-de-la-banque-alimentaire/5700