EDITO

 

Assemblée Générale de la Banque Alimentaire du Gers 

 

  lejournaldugers.fr

 La Banque Alimentaire du Gers :

Premier maillon de la chaîne de solidarité alimentaire

C’est à l’École des métiers de Pavie que s’est tenue le vendredi 30 mars sous  la présidence de Pierre Buffo l’assemblée générale de la Banque alimentaire du Gers. De nombreuses personnalités politiques et représentants d’associations étaient présents tout comme la vingtaine de bénévoles au gilet orange qui ont pu se libérer pour y assister.

 

Après les mots de bienvenu du président, le rapport d’activité se scinda en quatre parties qui furent développées par Serge Arquier (collecte globale), Jean-Jacques Foudral (Distribution), Danielle Bonneville (Collecte 2017) et René Fronton (Compte d’exploitation et bilan).

Cette assemblée Générale de la Banque Alimentaire revêtait cette année un caractère un peu particulier en raison de son nouveau développement dans le cadre de Gers Solidaire.

Tous les jours est distribué 1,4 tonnes de denrées pour une valeur de 4 500 €

Avec 351 tonnes de denrées alimentaire en entrée, pour une valeur de 1 030 000 €, le chiffre est pratiquement le même qu’en 2016. Avec 77 tonnes, le volume collecté  au cours des  4 jours de collecte à l’automne et au printemps est en augmentation de 10% ce qui confirme la solidarité des Gersois envers ceux qui sont en difficulté. Ces dons sur 4 jours représentent une valeur de 250 000 €. 

Par contre la distribution avec 321 tonnes distribuées connaît une baisse de l’ordre de 5% qui n’est pas significative car l’équilibre qualitatif des produits a été nettement amélioré.  C’est donc pratiquement 1,4 tonnes /jour pour une valeur de 4500 €/jour qui est distribué et cela représente 2000 repas/jour qui sont offerts aux Gersois par l’intermédiaire des associations caritatives.

L’année 2017 aura été marquée par la mise en place de Gers Solidaire et les investissements réalisés dans ce cadre par la Banque Alimentaire. 181 000 € ont été investi et financés par différentes structures et fondations : Fonreal, Crédit Agricole, Ademe, Avril, Conseil Régional MSA et le Fondgersalim regroupant les principales coopératives du département…

Travailler groupé

Pour Pierre Buffo « Cette structure Gers Solidaire qui regroupe toutes les Associations qui travaillent dans le caritatif ( Croix Rouge, Secours Populaire, Secours Catholique et CCAS) a pour objectif de nous faire travailler ensemble, d’améliorer notre efficacité et surtout nous préparer à partir de 2020 à une modification de l’aide alimentaire en France suite à la diminution   éventuelle des aides européennes. Le premier maillon de cette chaine de solidarité  est donc la Banque Alimentaire qu’il faut conforter » et de rappeler «  que dans ce schéma départemental Il faut que tout le monde prenne conscience que nous sommes tous liés. Nous, Banque Alimentaire nous avons besoin d’Associations qui fonctionnent du mieux possible et on doit même vous aider à bien vous structurer. Vous Associations vous avez intérêt à avoir une BA qui réponde à vos besoins en quantité et en qualité et cela à un coût le plus bas possible. L’Administration et le Département ont intérêt à accompagner ce montage afin que tout le monde puisse fonctionner normalement. Dans le même temps nous devons tous travailler à une meilleure inclusion sociale».

La RSE donne des idées à la Banque alimentaire

L’Assemblée générale s’est terminée par  un débat très actuel sur la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises. Pierre Buffo de déclarer : «  nous voulons faire en sorte que la Banque Alimentaire puisse être une entreprise partenaire des sociétés départementales qui souhaitent mettre en place la RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) ». En d’autres termes nous voulons dire aux entreprises Gersoises : « Si vous voulez répondre à la problématique RSE dans votre entreprise, la Banque Alimentaire peut être votre partenaire Par des dons financiers à travers le Fondgersalim, des dons en nature dans le cadre des collectes, du mécénat de compétence et par un appui au niveau des journées collectes (Mise à disposition de quelques personnels) »

En contre- partie la Banque Alimentaire  s’engagerait à communiquer et à promouvoir les entreprises qui participent à cette préoccupation sociale et sociétale et de rajouter «  Pourquoi ne pas créer un club Gersois des entreprises vertueuses dans le domaine sociétal. C’est peut-être un peu ambitieux mais cela mérite d’être tenté ».

Après avoir remercié toutes les entreprises partenaire le Président s’adressa plus particulièrement à tous ceux qui au quotidien font vivre la Banque alimentaire c’est-à-dire les bénévoles. Sans eux rien ne serait possible et de rajouter : « On n’existe que par les gens qui nous entourent…  j’ai pour vous beaucoup d’estime et même de l’admiration pour tout ce que vous faites pour les autres. Il y a ici dans cette salle des exemples de bénévolat qui mériteraient les plus belles des reconnaissances »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Agenda

Collecte de Printemps
le 25 et 26 Mai
        2018